Les événements des 6-7 et 8-9 septembre 2005

   


 

Les événements des 6-7 et 8-9 septembre 2005

Les départements du Gard et de l’Hérault ont subi deux épisodes de pluies intenses les 6-7 et 8-9 septembre 2005 après une année relativement sèche.

L’événement des 6-7 septembre 2005 a engendré des inondations importantes dans les centres-villes et environs de Montpellier (en matinée, puis en soirée du 6) et de Nîmes (l’après-midi du 6) tandis que celui des 8-9 septembre a principalement touché la ville de Nîmes et la petite Camargue durant l’après-midi et la soirée du 8.

L’important cumul pluviométrique prévu pour le premier épisode a justifié la mise en vigilance rouge par Météo-France à 11h le 6 septembre sur les départements de l’Hérault du Gard. Il s’abat en effet ce matin là 250 mm de pluie à Montpellier qui sera inondée par une crue vicennale (période de retour de 20 ans) du Lez [photo ci-contre à Montferrier] et 230 mm à Nîmes durant l’après-midi (dont 100 mm en une heure) qui connaîtra également des inondations importantes. Au total, il sera tombé plus de 300 litres d’eau au mètre carré sur la région de Nîmes, et plus ou moins 200 dans un triangle Montpellier – Alès – Nîmes durant les 6 et 7 septembre 2005.

Malgré une mise en vigilance météorologique moins élevée, les dégâts occasionnés par le second épisode semblent avoir été bien plus importants que par ceux occasionnés par le premier. Les précipitations du 8 septembre ont atteint encore plus de 200 mm sur Nîmes et se sont abattues sur des terrains saturés par les pluies des deux jours précédents. Le Vistre et le Vidourle ont dépassé leur côte d’alerte. L’utilité d’une alerte fondée à la fois sur des critères météorologiques (cumuls de pluie) et hydrologiques (saturation des sols, propagation hydraulique) et prenant en compte des critères liés à la vulnérabilité des sites touchés (villes, réseaux de transport…) est mise en évidence sur cet exemple.


Participants et actions réalisées au cours du retour d'expérience
- Participation du LTHE et du LCPC ;
- Relevés de sections (estimation du pic de crue) sur les rivières suivantes : Bay, Crieulon, Rhony, Vallongue (ruisseau responsable de la coupure de l'A9) ;
- Interviews (questionnaire sur le déroulement chronologique de la crue et sur la perception du risque) dans les communes de Quissac, Caveirac, Clarensac, Calvisson, Codognan et Bernis ;
- Visite au SPC/DDE30 et au syndicat mixte du Bassin du Vistre.

Documents
- Données accessibles sur demande : voir page «Base de données»
    
Montferrier-sur-Lez le 6 septembre 2005
R.d.Hullessen, Le Midi Libre


Un pont sur le Vistre près de Candiac endommagé suite aux pluies du 8 septembre 2005
Libération

    
 

Contributions de Brice Boudevillain et Guy Delrieu (LTHE)