Cévennes-Vivarais

Accueil / Actualités

Objectifs

Cévennes-Vivarais
- Observation opérationnelle
   - Pluviomètres    - Radars
   - Mesures de débit
- Données élaborées
   - Critique / spatialisation
   - Estimation des pluies par radar
   - Réanalyses pluviométriques
- Observation recherche
   - Météo GPS    - Précipitations
   - Observation multi-échelles des pluies, transferts d'eau et flux associés
   - Processus hydrologiques
   - Télédétection des rivières
   - Systèmes karstiques

Retours d'expérience
   - Sept. 2002 (Gard)
   - Sept. 2005 (Gard et Hérault)
   - Sept. 2007 (Slovénie)
   - Oct./Nov. 2008 (Cévennes,Gier)
   - Juin 2010 (Région de Draguignan)

Extrêmes / Historique
- Le projet ExtraFlo
- Pluies extrêmes :
   - variabilité pluriannuelle
   - structure spatio-temporelle

Bases de données
- Accès aux bases de données
   - Réseaux / dispo. des données
   - Organisation, codes informatiques

Projets de recherche
- Études socio-économiques
   - Vulnérabilité socio-économique
   - Analyse croisée aléa-vulnérabilité
- Études hydrométéorologiques
   - Modélisation météorologique
   - Modélisation hydrologique
   - Couplage hydrométéorologique
- Méthode de prévision par analogues
Documents écrits
- Articles scientifiques récents
- Documents de thèse

Partenariat

Soutiens

Contacts / Mentions légales

Observation hydro-météorologique détaillée et durable sur un site pilote centré sur la région Cévennes-Vivarais

En raison de sa vulnérabilité, la région Cévennes-Vivarais a été choisie pour établir un observatoire de recherche sur une fenêtre spatiale (160 x 210 km2) et temporelle (10 ans au moins, début en 2000) conséquente. Il s'agit de :

Collecter et mettre en forme les données hydro - météorologiques opérationnelles existantes concernant la pluie (réseaux de pluviomètres et radar) et les débits.   Développer les techniques modernes d'observation hydro-météorologique par le biais d'actions de recherche instrumentale concertées.   Développer et valider les modèles météorologiques et hydrologiques à base physique disponibles dans la communauté scientifique, en préalable à leur couplage ultérieur.
   

Les observations opérationnelles disponibles dans la région considérée proviennent des réseaux déployés par Météo-France, le Service de Prévision des Crues (SPC) du Grand Delta et Electricité de France. Il s’agit d’une part de valoriser ces données opérationnelles par des opérations de collecte, critique, production de cartes de lames d'eau (krigeage, réanalyses pluviométriques) et archivage et d’autre part de les compléter par une instrumentation recherche mise en oeuvre soit de façon pérenne soit lors de périodes d’observation intensives.